Koifood

Newsletter


Les carpes Koï

 

Comme leurs ancêtres les Cyprinidés, les carpes Koï sont omnivores et dépourvues d’estomac. Elles utilisent les enzymes qu’elles trouvent dans les insectes, pour leur digestion. Elles aiment fouiller dans le sol naturel, pour y trouver des petits insectes, comme des vers de vase, des escargots aquatiques, des larves de moustique ou des daphnies etc. Cette diversité de nourritures vivantes est très réduite dans un bassin de Koï bétonné ou synthétique, dépourvu d’un sol naturel. Il est donc indispensable d’alimenter vos Koï avec une nourriture de substitution! Une nourriture industrielle qui leur donne tous ces éléments naturels, enrichie de protéines, de végétaux, de vitamines, d’oligo-éléments et surtout d’enzymes qu’elles ne trouvent pas en quantité suffisante, dans un bassin artificiel. HAPPY KOÏ avec ces 3 variétés, répond parfaitement à ces besoins nutritifs.


Un peu d'histoire...

Les carpes Koï que nous connaissons aujourd'hui avec ces multitudes de coloris ont pris naissance dans les bassins d'irrigation de rizières au Nord-Ouest du Japon. Des carpes sauvages de couleur noire étaient les prédécesseurs des Koïs, destinées à agrémenter les plats pauvres en protéines des riziculteurs japonais ! Les premières mutations, provoquées par une consanginité constante dans ces petits bassins clos, furent observées au début du 19ème siècle. Il s'agissait surtout de mutations dans le bleu et le rouge. A partir de là on connaît les résultats ! On commençait à croiser les couleurs et on croisait même les Koïs japonaises avec des carpes allemandes pour obtenir des Koïs sans écailles (DOÏTSU). Les japonais en ont fait presque un culte, ils voient dans les Koïs un porte bonheur, un signe de force et de longévité car la plus âgée compte déjà plus de 200 printemps....


Traduction du japonais pour les désignations de couleurs et

les différentes catégories de Koï




Les couleurs - traduction du japonais

AKA = Rouge (couleur de base) - HI = tâches rouges - BENI rouge orangé de base - SHIRO = Blanc

CHA = Brun KARASU = Noir corbeau (couleur de base) - SUMI =tâches noires -  KI = Jaune

= Bleu ORENJI = Orange -  NEZU / NEZUMI = Gris sourisGIN = Argent (métallique)

KIN = Or(métallique)


Les premières  mutations

 

 

Quelques croisements

 

Les catégories

KAWARI terme général des Koï non métallique

HIKARI terme général des Koï métallique

HIKARI-MONO terme général des Koï unicolores

DOÏTSU Koï presque sans écaille (doïtsu = allemand)

TANCHO Tâche rouge sur la tête sans de HI sur le corps

MARUTEN Tâche rouge sur la tête tout en ayant de HI sur le corps

KUCHIBENI Lèvres rouges

GOSHIKI Koï à 5 couleurs

UTSURI Littéralement "Reflets", refléter le SUMI !

MATSUBA Décrit un motif noir dans chaque écaille comme une pomme de pin

KAGE Littéralement "Ombre", signifie le SUMI flou ou délavé.

GINRIN Ecailles diamantés


Les motifs

Quelques chiffres : pour désigner le nombre de HI sur les KOHAKU

MOYOS Un motif continu de la tête à la queue

NIDAN Deux marques HI

SANDAN Trois marques HI

YONDAN Quatre marques HI

INAZUMA Un motif continu mais en zigzag de la tête à la queue


AccueilAccueil

Panier  

(vide)

Rechercher

Publicité